Dégustation de deux cigares Obus

Cigare Montecristo N°2 Obus

Etat de conservation : Bon. La cape est standard pour un Montecristo, lisse et sans luisance. Ton Colorado et construction régulière. Imposant en diamètre.

Dégustation : Tirage aisé. Bon allumage. Quelques notes de paille/foin en début de combustion. La puissance monte progressivement de manière linéaire. L’aspect régulier des cendres (en stries parallèles) nous le prouve.
La construction est tout à fait adaptée au module (diamètre important, structure peu serrée). Ce cigare est un modèle de régularité mais ne brille pas par son caractère et sa puissance. Le champ aromatique est quelque peu réduit et tourne majoritairement autour du végétal sur les 2 premiers tiers pour finir sur quelques notes torréfiées.

Commentaire général : Sur ce comparatif, ce cigare manque fondamentalement de fantaisie et de surprise. La forme est maîtrisée mais le fond ne captive pas l’attention, ce qui le place par exemple en deçà d’un Vegas Robaina Unicos

Cigare Obus Vega Robaina « Unicos »

cigare montecristoEtat de conservation : Très bon. La cape est sans défaut, non grasse mais tout de même luisante. Sur un ton colorado maduro, cet Unicos se laisse caresser tout en douceur mais avec fermeté grâce à sa construction et à son remplissage parfaitement régulier. Beau diamètre, plein de promesses.

Tirage à cru : Sans surprise pour un Vega Robaina. Le tirage est aisé et constant. Quelques notes de cacao aiguisent l’appétit.

Allumage : Bon allumage. La puissance est distillée quasi immédiatement. La combustion est tout à fait constante. L’aspect régulier des cendres (en stries parallèles) nous le prouve.

Dégustation : La construction ne supporte aucun défaut. Ce qui est pourtant complexe pour un obus. Ce cigare impressionne par son maintien et sa puissance linéaire. Au 1er tiers, il distille des arômes végétaux (herbacé, boisé voire floral). Puis c’est le tour des épices (poivre, café). On peut également citer quelques notes minérales (poussière, terre) en fin de combustion.

Commentaire général : En catégorie Obus, ce cigare pourrait être major en ce qui concerne la forme. Constante et appliquée, la puissance s’exprime d’un bout à l’autre. Toutefois, dans le cadre de ce comparatif, on ne peut s’empêcher de lui reprocher un manque certain de caractère, d’éclat. En effet, la montée en régime se fait attendre et on reste sur sa faim.

Les deux cigares Obus dégustés nous permettent une comparaison pertinente en terme de dégustation.

Malgré le fait que nous trouvons de plus en plus d’avis cigares sur internet, nous continuerons à vous présenter de temps en temps de nouvelles trouvailles au travers de ces commentaires de dégustation.